Sensibilisations surdités

Bonjour,

Nous vous remercions pour votre intérêt et confiance pour nos sensibilisations.

Vous trouverez sur cette page toutes les informations concernant notre intervention.

Nous nous adaptons suivant les demandes et les projets.


Durée

Généralement les sensibilisations durent minimum 90 minutes pour des groupes de 10 personnes maximum (maximum 2 groupes le matin et / ou 2 groupes l’après-midi).
Idéalement, un atelier d’une demi-journée laisse plus de marge pour les mises en situation et les débats de société.

La question de la durée est cruciale pour sensibiliser un minimum les personnes sur le vaste monde des surdités en abordant la vie sous d’autres angles.
Quelques petites minutes ne suffiront en effet pas pour faire prendre conscience des problématiques rencontrées : il est nécessaire de quitter le confort du monde sonore et de sortir du milieu médical.
Les stéréotypes (“handicap”, “déficience”, “sourd et muet”, etc.), les clichés et les préjugés ont tellement la vie dure…

Un accueil et débriefing d’une dizaine de minutes est prévu avant et après les sensibilisations afin d’échanger sur les connaissances initiales et finales, permettant au public de voir l’évolution des points de vues.



Matériel

  • Une salle fermée capable d’accueillir un groupe de dix personnes disposées en cercle.
  • Un vidéo-projecteur avec prise HDMI (qui véhicule à la fois la vidéo et le son).
  • Un tableau (Veleda etc.).
  • Des feuilles et des crayons par participant pour les mises en situations.
  • Une bouteille d’eau.

Dans la mesure du possible, une visite des salles avant la prestation permettrait une bonne organisation pour l’aménagement des espaces.

Dans tous les cas, nous arrivons une dizaine de minutes avant pour l’installation du matériel.


Interprète LSF

La présence d’un interprète en langue des signes est fortement souhaitée pour garantir une bonne fluidité et compréhension des informations échangées.

Nous pouvons vous donner les informations sur les démarches.



La surdité est souvent appréhendée de manière négative : certes il s’agit d’un handicap (d’une déficience auditive médicalement parlant) mais ne regarder que l’aspect médical & physique serait ignorer toute la richesse qui gravite autour des surdités.

Sur le thème du ressenti général des personnes sourdes et malentendantes, nous abordons :

  • les surdités sous toutes les facettes,
  • les différents types d’appareillage,
  • les moyens de communications.

Et, autour d’exemples concrets, des réflexions sur :

  • la place des collaborateurs dans le monde professionnel,
  • des possibilités d’action des professionnels confronté à la surdité,
  • la vie quotidienne des personnes sourdes et malentendantes,
  • les difficultés de recherche d’emploi,
  • l’appréhension de la Culture générale (cinémas, théâtres, spectacles, etc.),
  • et des réflexions sur la société : impact du mot “handicap” dans la société française, le paysage politique, les réactions face à des événements, la place de la langue des signes, la culture sourde, etc.

L’aspect technique est également au programme :

  • des aides techniques : flashs lumineux, réveils vibrants, ballons ;
  • des exemples et témoignages concrets sur le monde du travail.

Nous évoquons donc le ressenti général sur le monde de la surdité, des témoignages via des exemples concrets et vécus sur tous ces points.



  • Ces actions de sensibilisations, assurées le plus souvent par Stéphane Hanquet, sont effectuées auprès de structures associatives ou privées :
    • Municipalités et collectivités
    • Structures municipales : bibliothèques, musées, etc.
    • Education nationale : écoles primaires, collèges…
    • Université, AHSCuB, etc.
    • Ecole d’éducateurs : IRTESS Dijon, IRTS Montrouge
    • Domaine de la santé : ergothérapeutes (ANFE), hôpitaux (CHU), école d’infirmières, école de kinésithérapie (IFMK), etc.
    • Entreprises : APRR, Armatis, ErDF…
    • France Télévision / France 3 Bourgogne
    • INRA
    • MEDEF
    • Clubs & hubs d’entreprises
    • Associations : MOOD, etc.

Semeia Creative a également l’habitude de travailler conjointement avec les autres handicaps : il est possible de participer à des sensibilisations multi-handicap (psychique, cécité, surdité et moteur). La répartition des groupes dans chaque handicap enrichirait ainsi ces ateliers de sensibilisations.


Enfin nous étudions toute proposition de rémunération à 75 euros HT de l’heure, en sus des déplacements au barème de 0,52 euros le km et des frais liés à l’interprétariat.


Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire 🙂

Pour nous contacter.